Un projet pilote à Chefchaouen, un grand pas vers la smartcity

OpenStreeMap Maroc concrétise avec Chefchaouen un projet pilote de cartographie à l'échelle d'une commune.

Résultats

Cinq résultats sont atteints :

1) La sensibilisation de la commune à la maîtrise concertée et collaborative de la donnée territoriale s'appuyant sur la plate-forme open source & open data OSM et les contributeurs (association, citoyen, professionnel). La commune réfléchit actuellement à la mise en place d'une IDG locale.

2) La mise à niveau de la donnée de base du territoire et son partage à tous

3) La réalisation d'un plan touristique entièrement construit à partir de l'extraction des données OSM. Ce plan sera imprimé et distribué largement (dans la région, dans la commune).

Vous pouvez cliquer sur les images ci-après pour un aperçu

4) Un carte web interactive (www.chefchaouen.city) mettant en avant les Points d'intérêt touristiques : 120 lieux d'hébergements, 160 lieux de restaurations, et 180 autres points divers.. Ces informations sont également disponibles dans toutes les applications Smartphone qui utilisent OSM (Maps.me par exemple).

5) Une dynamique, de l'énergie pour imaginer les suites et faire un pas de plus vers la smartcity...

Déroulement

Le projet s'est déroulé en trois étapes :

1) une mise à niveau du "fond de données" de base :

a) l'injection dans OSM de données libérée par la commune : 6500 bâtiments, de la voirie et 18 000 arbres. Cette opération constitue une première au Maroc dans le domaine de l'ouverture de données (Open Data) territoriales et son exploitation dans OSM.

b) la formation d'une équipe mixte : jeunes citoyen-e-s, membres d'associations, collaborateurs de la municipalité pour assurer la collecte d'information sur le terrain ; des cartoparties (terrain) pour compléter la voirie et identifier une première série de points d’intérêts : écoles, mosquées, banques, épiceries, bâtiments publics, etc.

2) Un travail de collecte systématique sur les points d'intérêts touristiques

Ce travail a été mené dans une seconde phase par l'association OSM appuyée par l'équipe municipale. L'effort a porté sur l'hébergement, la restauration, le patrimoine etc en vue d'établir un plan touristique. Lors de cette phase 50 voies non nommées ont encore été ajoutées.

A l'issue de ces deux phases l'information est assez complète cf. la vue suivante sur la médina.

3) La réalisation des produits

Dans la foulée un plan touristique (papier) et un site web ont été conçus et réalisés. La commune entame désormais sa réflexion sur la suite pour maîtriser la donnée territoriale dans la durée et animer la communauté d'acteurs concernés.

Remerciements

L'association OpenStreetMap Maroc remercie :

- tout d'abord Elodie Martellière de l'EGE pour sa lumineuse mise en contact avec la commune Chefchaouen

- monsieur Mohamed Sefiani, le président de la commune pour son esprit pionnier. Il a su dire « go » et la coopération avec les services techniques de la commune ont été très productifs, notamment l'ouverture rapide d'un jeu de données complet.

- les responsables de développement local de la commune qui ont a apporté tous leurs supports pour le travail sur le terrain et l'animation des cartoparties avec les représentants des associations.

- les bureaux d'études (GBSR, ideomap) qui ont apporté leur compétences et proposé leurs ressources pour mener les travaux techniques au-delà du périmètre initial.

-une mention spéciale pour Manon Fabre et Quentin Larue. Ces deux jeunes géographes se sont proposés auprès de l'association pour « faire  utile » trois mois de leurs temps au Maroc. Ouverts, compétents, ils ont permis à ce projet de se concrétiser au mieux dans la dernière étape. Ils ont parcouru la ville pour compléter la collecte, gérer le contrôle d'erreurs et auront été les principaux artisans de la réalisation du plan papier.

Géographes pointus sur les sujets de démographie & d'analyse spatiale, maîtrisant les outils SIG, ils ont également compris tout l'intérêt de la démarche ouverte et collaborative d'OpenStreetMap.

- Et enfin bien entendu, un merci à tous les contributeurs OSM, locaux, du monde entier, de passage ou résidant qui ont cartographié dans la région.